Du bon pain maison

Bonjour,

En faisant cet article, je ne prétends pas être une experte en pain maison. Chacun a sa propre recette de pain et sa propre méthode. Ce je veux faire ici, c’est vous montrer la mienne et peut-être vous faciliter la tâche… bien du moins c’est mon intention.

Lorsque j’étais jeune, j’habitais chez mon oncle Michel et ma tante Alma m’a montré à faire du pain. Je ne dirais pas vraiment montrer, mais je la regardais semaine après semaine faire sa boulange de 4 ou 5 pains, qu’elle faisait à la main du début à la fin. Cette recette provient du livre: La cuisine canadienne avec la farine Robin Hood.

Recette:

Pain blanc:

  • 2 c. à thé de sucre
  • 1 tasse d’eau tiède
  • 2 enveloppes de levure sèche active
  • 10 à 11 tasses de farine tamisée
  • 2 tasses de lait
  • 5 c. à table de sucre blanc
  • 3 c. à thé de sel
  • 1 tasse d’eau froide
  • 4 c. à table de graisse ou margarine

Par le passé, tout comme je l’avais vu faire tant de fois, j’ai fait mon pain à la main d’un bout à l’autre comme ma tante. Après avoir fait l’acquisition de ce malaxeur, j’ai décidé de m’alléger la tâche. Il faut utiliser le crochet pour la pâte.

Batteur spécialement pour le pain

Dans le bol du malaxeur, ajouter 1 tasse d’eau tiède et 2 c. à thé de sucre et brasser au fouet à main pour dissoudre le sucre. Saupoudrer les 2 enveloppes de levure sur l’eau et laisser reposer une dizaine de minutes. Bien brasser après les 10 minutes.

Levure qui s’est activée après une dizaine de minutes.

Pendant ce temps, verser 2 tasses de lait dans un chaudron et faire frémir sur un rond doux du poêle. Ajouter le sucre, le sel, la margarine et l’eau froide. Laisser tiédir légèrement.

Ici j’ai utilisé de la marguerine.

Dans un autre bol, déposer les 10 tasses de farine tamisée.

Farine tamisée… plus ou moins 10 tasses.

Déposer votre bol sur le socle du malaxeur et ajouter le mélange de lait et deux tasses de farine à la levure. Battre au malaxeur à la vitesse 3 au début, monter à 4 afin que la pâte devienne le plus lisse possible.

Après l’ajout de 2 tasses de farine. On peut voir qu’il y a de petits grumeaux mais ne vous en faites pas.

Continuer à ajouter la farine, environ 1/2 tasse à la fois et bien mélanger après chaque ajout environ 2 à 3 minutes. Lorsque la pâte commence à épaissir, la vitesse doit rester à 3.

Pâte après 5 tasses de farine

Au début, vous pouvez racler le bord du bol avec une spatule, mais lorsque la pâte commence à coller au bol, je le déconseille, car ça ferait des mottons dans votre pâte et on ne veut pas ça.

Avec mon malaxeur, je peux me rendre à environ 7 tasses à 7 tasses et demie.

Lorsque la pâte commence à se détacher du bol et rester au milieu et monter après le crochet il est temps de passer à une autre étape.

L’image est un peu floue car mon malaxeur fonctionnait, mais on
voit la pâte qui s’agglutine près du crochet.
La pâte colle au crochet.

Sur une surface plate, verser le reste de la farine. Vous pouvez en ajouter environ une autre tasse pour vous assurer que la pâte ne colle pas à la surface. Vous y déposer la pâte, en raclant légèrement les côtés du bol. N’oubliez pas qu’on ne veut pas de mottons dans la pâte.

La pâte après y avoir incorporer environ 7 tasses et demie.

Pétrir la pâte afin d’y faire pénétrer la farine. Au début la pâte est très collante, mais au fur et à mesure que vous la pétrissez, ça colle moins. Mon truc pour savoir si la pâte est assez dure et prête, c’est d’y insérer un couteau. S’il en ressort propre la pâte est prête. Si par contre le couteau en ressort avec de la pâte collée dessus, il faut continuer à pétrir. Attention de ne pas essayer de faire entrer trop de farine à la fois dans la pâte, car ça pourrait faire des mottons… hé oui… on ne veut pas ça!!! 🥴

La pâte est prête.

Quand la pâte est prête, la déposer dans un bol et laisser lever de 45 minutes à une heure.

Pour bien lever, la pâte doit être dans un endroit chaud et à l’abri des courants d’air. Lorsque je commence mon pain, j’ouvre la lumière dans mon four. Juste la chaleur de l’ampoule, c’est suffisant pour réchauffer le four. J’y dépose mon bol recouvert d’un linge à vaisselle. La pâte doit doubler de grosseur.

Grosseur de ma boule de pâte avant de la mettre à lever.
La pâte après environ une heure au four.

Une fois que votre pâte a bien levé, il faut la pétrir à nouveau pour l’abaisser, soit environ 5 minutes. Par la suite il faut la séparer en 3 ou 4 parties égales, selon la grosseur du pain que vous désirez avoir. Cette recette, je la sépare en trois et je la dépose dans les moules à pain. Étant donné que j’ai des moules anti adhésifs, je ne les graisse pas avant d’y déposer la pâte.

Remettre les moules au four et laisser doubler de grosseur, soit environ une heure.

Le pain est au four et a doublé de grosseur.

Une fois cette étape terminée, chauffer le four à 375F. Si vous avez fait lever votre pain dans ce même four, il n’est pas nécessaire de les enlever pour réchauffer le four. Le pain devrait être sur la deuxième étage du bas.

Cuire le pain de 10 à 15 minutes. Votre pain est cuit quand il a une belle couleur dorée. Si vous avez utilisé des moules anti adhésifs et que le pain se détache facilement des parois, le pain est cuit.

Pains badigeonnés de beurre.

Pour faire ressortir la couleur pour vous les montrer, je les ai badigeonner de beurre fondu au sortir du four alors qu’il étaient encore chauds, mais vous n’êtes pas obligé de faire ça.

Recouvrir les pains de votre linge à vaisselle et laisser refroidir complètement. Déposer chaque pain dans un sac et faire congeler.

Je n’ai trouvé aucun sac genre Zip ou autre de ce genre pour entreposer mes pains car ils sont assez gros. J’ai dû prendre de petits sacs à poubelle blancs. Si vous utilisez ce genre de sac, attention à ne pas acheter ceux qui sont parfumés.

Pour certains qui sont habitués à faire leur pain, vous pourriez trouver que mon article contient trop de détails. Comme je l’ai mentionné ci-haut, je ne me prétends pas experte en pain, mais j’aimerais rendre la tâche la plus facile possible, afin que ceux et celles qui n’en ont jamais fait, puissent se dire: « Je peux réussir « .

Dans cette recette, tous les ingrédients ont été doublés, car je voulais trois beaux gros pains. Donc si vous le désirez, vous pourriez couper chaque ingrédient de moitié et obtenir deux pains plus petits.

Quand les pains cuisent et qu’ils embaument la cuisine, c’est tellement réconfortant!!!

Bonne chance et comme je le mentionne chaque fois, n’hésitez à m’écrire ou de me faire part de vos commentaires. J’aime bien vous lire et vous répondre surtout 😊😊😊

Francine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.