Le Vieux Chêne

Beau chêne, tu es mort
Tes racines se sont brisées
Tu étais beau, tu étais fort.

Au printemps de ta vie
Une parcelle de toi tu as semée
et la chance t'a souri
tes branches se sont multipliées.

Tu étais un ruisseau,
tu voulais être une rivière
et tes fils t'ont fait cadeau
ils ont exaucé tes prières.

Ta descendance est un fleuve
qui n'arrêtera pas de grandir;
tu en as eu la preuve 
bien avant de partir.

De nombreuses générations
se souviendront de toi;
tous te béniront
et prieront pour toi.

Bel arbre
toi qui est là-haut,
écoute notre complainte
entend toutes nos prières.

Ton corps vient de mourir,
ton esprit sera toujours présent;
tu seras notre plus beau souvenir,
repose éternellement.

Beau chêne, tu es mort,
tes racines se sont brisées;
tu étais beau, tu étais fort
et nous sommes de ta lignée.

Ce texte a été lu lors du service funéraire de Aline Dupras-Galipeau. Oui elle était le chêne de notre famille. J’ai trouvé ces paroles tellement belles et de circonstance pour une grande dame qui nous a quitté le 1er avril 2019, à l’âge de 92 ans.

J’ignore qui a écrit ce texte mais je voulais l’immortaliser sur mon site et vous le faire découvrir.

Bonne lecture,

Francine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.