Francis Galipeau 17 avril 1981 – 2 avril 1994

Aujourd’hui je vais vous parler de notre fils, Francis, alors qu’il était encore avec nous. Si je fais un article sur Francis, c’est pour que l’on se souvienne de lui, non parce qu’il s’est enlevé la vie, mais qu’on se remémore le petit garçon qu’il était, le petit garçon qui était heureux, le petit garçon qui aimait la vie, le petit garçon qui aimait jouer avec son grand frère, Christian, le petit garçon qui avait grandi et peut-être qui avait vieilli un peu trop vite et devenu trop sérieux.

 

bapteme À son baptême avec sa marraine, Pierrette, son parrain, Richard et sa grand-mère, Aline.

 

 

0ctobre 81           octobre 1981

Octobre 1981, alors que Francis avait 7 mois et Christian, 2 ans.

 

Décembre 81 Décembre 1981

Le matin de leur premier Noël ensemble.

Sans titre

 

Francis 1 an  Francis était un petit garçon très curieux et aventureux. Comme on dit il n’avait peur de rien. Ici on voit qu’il a vidé le contenu de l’armoire pour y entrer.  Il trouvait ça très drôle. Sur cette photo, il a 1 ans. N’est-ce pas qu’il a l’air content de son coup!

 

bolide Comme tous les petits garçons, il aimait les bolides de ce genre.  Celui-ci avait été patenté par son oncle Alain et dans cette période, on louait un petit chalet près de chez mes beaux-parents et on y allait les fins de semaine et durant l’été.

 

Francis 3 ans Déjà à 3 ans, il avait l’air d’un petit homme.

 

20          19

Christian et Francis étaient toujours ensemble et on les voit partir jouer la main dans la main.

 

Francis 4 ans       piscine 1

En janvier 1984, nous avons vendu notre maison mobile et avons déménagé où nous sommes demeurés presque 25 ans. Ici Francis a 3 ans et Christian 5 ans. Au début de l’été ils se baignaient avec leurs flotteurs mais à la fin de la saison, ils sautaient du plongeon.

 

Soleil    Petit bonhomme Francis est allé Au Pont magique, un genre de prématernelle où il avait fait ces bricolages.

Classe de maternelle Ici on le voit avec sa classe de maternelle, le sixième en haut en commençant vers la gauche. Peut-être certains se reconnaîtront-ils sur cette photo s’ils vont sur mon site, on ne sait jamais.

À la maternelle, Francis m’avait confectionné un beau cœur pour la St-Valentin.

coeur                endos du coeur C’est ce qu’on peut lire à l’endos.

 

Halloween         petit diable

Francis et Christian aimaient beaucoup l’Halloween. Francis déguisé en petit diable et Christian en clown, des déguisements qui en disent long. Je crois que ça leur convenait!!!

Hallowween Plus tard, leur grand ami, Philippe, s’est joint à eux et chaque année on les voyait partir les trois ensemble. J’aimais bien ça quand ils revenaient de leur périple. Je me souviens qu’on étendait leur récolte par terre et on les vérifiais. Je pouvais choisir quelques friandises. Ils étaient contents de me faire plaisir et de me donner celles que j’aimais.

 

La pêche À la pêche père et fils… Francis aimait la pêche mais fallait que ça morde presqu’instantanément. Il n’était pas très patient à l’encontre de Christian qui peut passer presque toute la journée à pêcher, juste pour le plaisir d’être dans la nature. Ici tous les trois avaient passé une belle journée car ils posent fièrement avec leurs prises.

 

chateau     16    15

Nous avons fait plusieurs voyages. Nous sommes allés en Gaspésie avec nos amis de toujours, Claire et Valmore ainsi que Janie. Maxime, encore bébé à l’époque ne nous avait pas accompagné. Dans la troisième photo, nous avions pris le bateau pour nous rendre à l’Île Bonnaventure et sur la photo nous voyons Francis, suçant son pouce. Une petite anecdote… Francis vieillissait et nous voulions qu’il cesse de sucer son pouce. J’avais acheté un produit que l’on mettait sur son ongle et chaque soir cher petit cœur, il venait nous dire de lui en mettre. Mais bien vite il s’est habitué au mauvais goût du produit et il a continué de sucer son pouce assez longtemps. Plus vieux il ne mettait plus son pouce dans sa bouche mais parfois la nuit instinctivement ça revenait.

 

Nous avons également été dans Les Laurentides, au Village du Père Noël, au Zoo de Granby, la Parc Oméga, aux Chutes Montmorency.

Faon      chevre  6

 

 

5          4     18

 

L’automne, nous aimions bien aller faire un tour d’auto dans le Parc de la Gatineau.

14             13

 

Nous avions acheté une petite roulotte et parfois les fins de semaine on allait camper parfois à Mont-Laurier, à Val des Bois, avec les grands-parents Galipeau. Notre dernier voyage fut à Tadoussac pour observer les baleines.  Je me souviens qu’il avait plu pendant une journée et nous avions joué aux cartes tous les quatre. Nous avions passé du si bon temps ensemble. Nous avions aussi joué au mini-put et finalement nous avions pris le traversier pour Trois-Pistoles car à Tadoussac c’était pluvieux et brumeux et le bateau pour les baleines ne sortait pas. Les photos qui suivront sont prises lors de ce voyage.

2             17

 

voyage                            8

 

1                   3

 

Et comme tous les enfants, Francis et Christian aimaient bien la fête de Noël… pour les cadeaux.

7       9 Même le chat aimait Noël, surtout les boîtes.  Chez nous, les garçons ouvraient toujours leurs cadeaux avant le 25.  La raison est que la veille de Noël, nous partions pour Gracefield car la tradition était qu’on se retrouvait chez les grands-parents Galipeau et ils y en recevaient beaucoup d’autres. Mais ce que je ne leur ai jamais dit c’est que j’avais tellement hâte de leur donner leurs cadeaux que ça ne me dérangeait pas tellement qu’ils les ouvrent avant le 25.  La journée de Noël nous la passions chez mon oncle Michel où Francis et Christian s’amusaient avec les cousines et les cousins.

 

 

12  Avec le père Noël (Gilles) chez les grands-parents.

 

11                                21                             Francis

 

C’est à peu près le résumé de ses presque 13 années avec nous. Oui je crois sincèrement qu’il a été heureux. Francis était un enfant attachant et très affectueux. À 12 ans encore, parfois il venait s’asseoir sur moi et je le berçais… Ha jamais longtemps. C’était aussi un enfant qui savait ce qu’il voulait et ce n’était pas facile de le faire changer d’idée quand il avait quelque chose en tête.

Aujourd’hui il aurait 34 ans, comme on dit dans la fleur de l’âge et je suis certaine que nous serions aussi fiers de lui que nous le sommes de Christian. C’est certain qu’il nous manquera toujours mais la vie continue et elle m’a fait de très beaux cadeaux, car nous avons un fils extraordinaire, une belle-fille qui a de très belles qualités et des valeurs qui nous rejoignent et deux magnifiques petites-filles.

 

À vous toutes et tous qui l’avez aimé comme un frère, un neveux, un cousin, un filleul, un ami, laissez-moi un commentaire, ça me fera plaisir de vous lire.

Francine

 

 

This entry was posted in Francis.

15 thoughts on “Francis Galipeau 17 avril 1981 – 2 avril 1994”

  1. Salut Francine,
    Ça me touche énormément ce beau témoignage! Je suis très ému de lire et voir ces belles photos de Francis et vous tous! J’ai des souvenirs impérissable des moments passés avec lui et Christian quand vous montiez les fin de semaines chez grand-popa Caron 🙂 Quand je savais que vous étiez pour être à Gracefield la fin de semaine, je trouvais toujours la semaine très longue parce que j’avais tellement hâte de jouer avec mes cousins 🙂
    Il sera à tout jamais dans mes pensés et dans mon cœur!
    Merci à toi et Yvon d’avoir partagé vos pensés et ces photos!
    Je vous aimes bin gros xox

  2. Salut Francine j’admire le travail que tu as faite pour nous rappeler de bons souvenirs de Francis le temps passe si vite mais restera toujours graver dans notre coeur.Merci de nous le partager xox

    • Bonsoir Caro, merci pour tes beaux commentaires. C’est pour ça que je l’ai partagé, pour qu’il reste à jamais présent dans votre cœur. Merci encore c’est gentil xoxo

  3. Wow super beau témoignage Francine, c’est certain que Francis va voir ça d’en haut, j’ai même revue ma cousine Pierrette dans tes photos…

    • Merci beaucoup Stéphane d’avoir pris quelques minutes pour m’écrire un petit mot, c’est vraiment gentil. Hé oui effectivement c’est bien ta cousine!!!

  4. Bonjour Francine,

    Effectivement, il y a beaucoup de travail dans ta page et beaucoup de très beaux souvenirs. On voit que vous étiez unis et heureux. Vous avez fait découvrir à vos enfants de belles choses toutes ces années et ça se voit. Mes beaux souvenirs : quand on dormait dans le salon chez grand-papa Caron, Christian, Francis, Sylvain, Anick, Chantal et moi. On se demandait tout le temps c’était qui qui lançait les pois le soir tard… LOL!!! Il y a aussi les souvenirs à Pâques, à Noël… en visite chez vous à Gatineau.

    Comme Alain dit, moi aussi je vais toujours l’avoir dans mes pensées et dans mon coeur.

    Grosse bise Yvon, Christian et toi!

    Mylène
    xxx

    • Merci ma belle Mylène d’avoir partagé un beau souvenir avec Francis, je l’apprécie beaucoup. C’est vraiment ça mon but de partager des souvenirs avec lui pour que les personnes qui l’ont connu et aimé le garde à jamais présent dans leur cœur.

      Avec toute mon affection,

      Xoxoxo

  5. Bonjour Francine, je n’aie pas connu ton fils Francis. Quel beau témoignage de la vie de ton fils avec sa famille. Tu as de beaux souvenirs en mémoires et tu les partages avec ceux qui ont fait partie de sa vie. J’ai fais la connaissance d’un gentil petit garçon à travers tes mots et tes images. Quelle bonne idée tu as eu!

    Marianne

  6. Francine et Yvon, ce message du coeur que vous avez créé en mémoire de Francis m’a profondément émue. J’ai eu le privilège de lui enseigner en 5e au primaire. Tout à l’heure, je suis tombée sur un spot publicitaire, à la télé, qui nous montre un jeune garçon qui s’en va à l’école à reculons. Je me suis souvenue de maux de ventre qu’il avait parfois et que même les médecins ne pouvaient expliquer. Je me souviens aussi de tous les efforts que vous avez déployés pour lui venir en aide. Il n’aurait pu souhaiter de meilleurs parents. Son départ a aussi laissé des cicatrices profondes dans le coeur de ma nièce Amy une de ses amies proches maintenant mère d’une fille et d’un garçon. Je sais qu’elle n’oubliera jamais Francis et moi non plus d’ailleurs.
    Bon courage
    Géraldine Thériault.

    • Merci beaucoup c’est tellement gentil de prendre le temps de m’écrire ce petit mot, j’en ai les larmes aux yeux. Je me souviens de vous, je crois que vous avez enseigné à Christian aussi et je pense que les enfants vous appelaient Dine. Même après 22 ans ça fait chaud au coeur de recevoir de tels témoignages… Merci encore!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.